Qu’est-ce que le Breaking ?

Cet article est destiné aux personnes qui découvrent le Breaking et qui souhaitent comprendre davantage en quoi consiste cette danse de façon synthétique. Elles y apprendront :

  • le vocabulaire de base
  • les différentes façons d’apprendre et de pratiquer cette danse
  • les différents types de mouvements
  • la culture qui englobe le Breaking
  • les différents débouchés et évolutions possibles de cette pratique

Le vocabulaire de base

Plusieurs termes qualifient cette danse : Break, Breaking, Breakdance & B-Boying. « Breakdance » et « Breaking » sont, en France, des termes médiatiques. La pratique tant à apparaitre davantage sous la dénomination « Breaking » avec son entrée aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Entre danseurs et danseuses, le terme « Break » est largement plus employé et fait partie du langage courant (ex: Que fais-tu comme danse ? Je fais du Break).

Un danseur est appelé un « B-Boy » et une danseuse est appelée une « B-Girl », on peut aussi employer le terme « Breaker ». Généralement, un BBoy et une BGirl font partie d’un « Crew« . Les BBoys et BGirls dansent sur des musiques appelées « Breakbeat« . Ils s’affrontent aux cours de compétitions appelées des « Battles« .

Les différentes façon d’apprendre le Breaking

A partir d’un certain âge, le Breaking peut s’apprendre de façon autodidacte. Cependant, il y a de fortes chances que l’évolution ne soit pas aussi rapide qu’en présence d’un.e professeur.e, que la qualité des mouvements soit négligée et que le risque de blessures soit plus forte. Aussi c’est une danse qui s’apprend et se pratique en étant galvaniser par une énergie de groupe. Aujourd’hui le Breaking est développé dans de nombreuses villes de France et continue de croître. De nombreuses associations et écoles de danse proposent des cours. Il est fortement recommandé de s’entourer de personnes professionnelles et pédagogues pour apprendre le Breaking.

Dans la vidéo ci-dessus, vous pouvez voir un exemple de quelques mouvements de bases de Breaking.

Les différents types de mouvements

Le Breaking est une danse qui se pratique majoritairement à même le sol. Elle demande à la fois de la force, de la souplesse, de la coordination, du cardio, de la mobilité mais aussi de la créativité, de la musicalité et surtout beaucoup de persévérance et de passion. Il existe des centaines de mouvements différents, c’est une danse qui évolue chaque jours. C’est une discipline physique complète qui vacille entre danse et sport.

On distingue 4 principales catégories de mouvements (de celles-ci plusieurs autres en découlent):

  • Tops Rocks (« Pas de préparation » en français)
  • Footworks (« Passe-passe »  en français)
  • Powermoves (« Phase » en français)
  • Freezes

Ci-dessus, la vidéo de deux jeunes Bboys Russes qui s’affrontent au sein d’un battle. Vous pouvez ainsi voir qu’il existe énormément de mouvements au Breaking.

La culture qui englobe le Breaking

Le Breaking fait partie de la Culture Hip Hop. Au sein de cette culture, il existe différents styles de danses (House Dance, Locking, Popping, etc.) mais aussi d’autres arts tels que : le rap, le graffiti et le djing. Cette culture s’étend à l’échelle planétaire.

Il existe de nombreux évènements et compétitions, certains à l’échelle nationale et d’autres internationale. La richesse de la Culture Hip Hop est sans aucun doute sa capacité a fédérer un grand nombre de personne sans apporter de l’importance au statut social des uns et des autres, aux religions, idéaux, etc.

Les différentes débouchées et évolutions possibles de cette discipline

Le Breaking et la culture Hip Hop en général évoluent chaque jours. Plusieurs parcours sont possibles que ce soit à titre professionnel, semi-professionnel ou amateur, tels que:

  • La compétition (notamment depuis l’entrée du Breaking aux Jeux Olympiques de Paris 2024)
  • La scène
  • Les shows de rue
  • L’enseignement